Accueil » Articles » Web-entrepreneur : se protéger avec la théorie des drapeaux

Web-entrepreneur : se protéger avec la théorie des drapeaux

Voyager à travers le monde et faire beaucoup d’argent sur les routes : ce qui semblait être un rêve il y a quelques dizaines d’années est aujourd’hui devenu une norme parmi les web-entrepreneurs.

Prenez un freelance en marketing qui vit depuis 3 mois à Bali et propose ses services à des entreprises en France.

Et ensuite, que se passe-t-il au niveau de sa taxation ? Quelle banque choisir pour encaisser ses paiements ou dépenser au quotidien ? Doit-il changer de résidence ou garder l’ancienne ?

Ca peut rapidement devenir chaotique sans planification.

Et c’est là que la théorie des drapeaux fait son entrée ! 

En tant que digital nomad, vous devrez à un moment ou à un autre vous y intéresser pour éviter de vous y perdre.

Qu’est-ce que c’est, à quoi ça sert, comment l’utiliser ? Découvrez tout cela dans cet article.

Comprendre la théorie des drapeaux

Les principes pour comprendre la théorie des drapeaux sont assez simples : chaque pays à ses propres règles et lois. Chaque pays à des avantages et des inconvénients selon votre profil.

Certains pays proposent une résidence très rapidement. D’autres de bons systèmes bancaires ou une basse imposition pour votre société.

Lorsque l’on gagne sa vie en ligne sans localisation fixe, on peut piocher dans ce qu’on aime à l’international et profiter des différents systèmes. C’est très courant pour les entrepreneurs offshore.

Harry Schultz, conseiller en investissement, a mis au point cette théorie et proposé plusieurs drapeaux.

Drapeau #1 : La citoyenneté

La citoyenneté (ou votre passeport) est le drapeau principal.

Il est tout à fait possible d’obtenir un deuxième passeport dans un pays qui ne taxe pas les revenus à l’international.

Cependant, des pays comme les États-Unis pourraient quand même vous taxer sur les revenus internationaux. C’est ce qu’on appelle une taxe universelle.

Drapeau #2 : La résidence fiscale

Le drapeau de la résidence fiscale est primordial si vous cherchez à optimiser votre situation fiscale.

De façon générale et dans la plupart des pays, une résidence légale peut s’obtenir de deux manières : soit en créant une société sur place, soit en faisant un investissement immobilier ou une donation.

Il y a aussi plusieurs critères à respecter pour être éligible à l’imposition sur place, notamment la règle des 183 jours dans la plupart des pays.

Drapeau #3 : L’entreprise offshore

Ce drapeau de l’entreprise offshore vous permet d’encaisser vos clients sans problème tout en payant le minimum d’impôts.

Drapeau #4 : Les comptes en banque

Vos comptes en banque, qu’ils soient professionnels ou personnels, constituent le quatrième drapeau.

Tout le monde peut créer une société offshore dans un endroit au harsard…

Mais conserver et utiliser votre argent en toute sécurité, c’est une toute autre affaire !

Lorsque nous choisissons une banque, nous voulons qu’elle soit stable, sécurisée et simple à utiliser à travers le monde.

Drapeau #5 : Le lieu de vie

Pour éviter des situations à risque, le plus souvent, votre drapeau du lieu de vie est le même que celui de votre résidence fiscale.

Mais il existe des exceptions comme la Géorgie ou Dubaï qui n’imposent pas de rester toute l’année sur place.

Choisir son lieu de vie est très personnel : sécurité, température, activités, coût de la vie, rencontres…

Tout un tas de critères qui ne dépendent que de VOUS !

Drapeau #6 : Les voyages

Si vous avez la possibilité de voyager, autant en profiter pour découvrir de nouvelles destinations !

Ce sixième drapeau (qui peut être dupliqué à plusieurs endroits) est placé dans les destinations que vous appréciez particulièrement pour voyager de temps en temps.

Typiquement, je mettrai Bali dans cette catégorie.

Drapeau #7 : Les investissements immobiliers

Le septième drapeau est celui des investissements immobiliers. Bien sûr, en termes de valeur et de rentabilité, toutes les destinations ne se valent pas.

La France est sur une moyenne de 3% de rentabilité annuelle… Contre 6% pour la Roumanie ou 7% pour le Monténégro.

Les différents types de taxation

À travers le monde, il y a différents types de taxation, qui ont chacun leur spécificité. Si vous souhaitez optimiser votre situation à l’international, vous devez comprendre les bases.

La taxation territoriale

Avec la taxation territoriale, vous devrez payer des taxes seulement sur les revenus générés dans le pays.

Par exemple, vous pourriez être résident Géorgien et générer du chiffre d’affaires avec une entreprise Américaine que la Géorgie ne taxera pas.

La taxation sur la résidence

Cette taxe est différente, car peu importe d’où vous tirez votre argent, là où vous vivez ou non, vous devrez payer des taxes dans votre pays de résidence.

Pour valider une résidence, chaque pays à des règles spécifiques. En général, il s’agit de passer au moins 183 jours dans le pays et prouver qu’on a une vraie vie sur place.

La taxation sur la citoyenneté

Cette taxation est la plus contraignante.

Avec certaines nationalités, peu importe où vous allez dans le monde, vous serez taxé par votre pays de citoyenneté.

À ma connaissance, seulement 2 pays ont ce type de taxation : les États-Unis et l’Érythrée.

Appliquer la théorie des drapeaux

Un concept essentiel pour les web-entrepreneurs

La théorie des drapeaux vise à vous aider à conserver l’argent que vous gagnez en travaillant. C’est beaucoup plus intéressant que de le gaspiller en grande partie en impôts.

Bien sûr, les impôts sont importants pour la construction des infrastructures, l’instauration d’un bon système de santé, etc. Mais ils sont souvent exagérés.

Croyez-le ou non, même si cela devient de plus en plus difficile chaque année, il est en fait possible d’éviter de payer des impôts.

Cela ne fera pas de vous un criminel…

Simplement quelqu’un qui diversifie ses actifs et plante ses drapeaux aux bons endroits.

Un exemple d’entrepreneur appliquant la théorie des drapeaux

Mise en place

Imaginons que vous êtes un citoyen britannique.

Vous pourriez demander à obtenir une résidence légale ailleurs, par exemple la Malaisie.

Vous avez donc une résidence fiscale en Malaisie. Mais vous n’y passez pas beaucoup de temps parce que vous préférez être en Thaïlande.

Votre compte bancaire est établi dans une juridiction saine, en Suisse.

Et votre entreprise, quant à elle, est enregistrée à Hong Kong.

Application de la théorie des drapeaux

Résultat ? Vous êtes un citoyen international qui a réussi à tout optimiser dans les règles de l’art.

On ne vous demandera pas de payer des impôts au Royaume-Uni. En effet, vous êtes citoyen britannique, mais vous n’êtes pas résident. Pourquoi ? Parce que votre résidence se situe en Malaisie.

Mais alors, il n’y a pas non plus d’impôt à payer en Malaisie parce que vous n’y vivez pas. De plus, votre entreprise est enregistrée dans un autre pays.

Comme vous passez la plupart de votre temps en Thaïlande, vous n’y serez pas imposé car la Thaïlande n’impose pas les revenus d’origine étrangère.

Votre compte bancaire n’a pas d’importance, car vous ne devez pas payer d’impôts dans un pays simplement parce que vous y avez un compte bancaire.

En d’autres termes, vous ne payez d’impôts nulle part. En théorie, cela semble simple.

Dans la réalité, appliquer correctement le drapeau nomade est bien sûr plus difficile.

En même temps, les règles peuvent changer régulièrement, vous devez donc vous tenir au courant des dernières lois et réglementations.

Considérer le bon nombre de pays

L’intérêt de la diversification

Cette idée de drapeau nomade prend du temps à être mise en œuvre correctement et, évidemment, vous rencontrerez toutes sortes de difficultés. Pour certaines personnes, s’impliquer dans autant de pays peut sembler un peu difficile et accablant.

Avez-vous vraiment besoin de planter autant de drapeaux nomades ? Cela peut sembler décourageant, en effet, mais de grandes récompenses viennent avec le travail acharné. Si c’était si facile, personne ne paierait plus d’impôts et les gouvernements feraient faillite du jour au lendemain.

En règle générale, plus vous choisissez de vous engager dans un grand nombre de pays, moins un gouvernement particulier aura de contrôle sur vous. Un plus grand nombre de pays vous donnera plus de liberté et pourra vous aider à surmonter les difficultés.

Certains considèrent cette diversification comme une liberté. Vous ne voulez pas être attaché comme la plupart des gens. En fin de compte, vous devez aller là où vous êtes le mieux traité – c’est le conseil le plus populaire dans le secteur de l’offshore. La diversification est donc essentielle.

Le schéma classique

Que font la plupart des gens alors ? Ils ne vont à l’étranger que pour les vacances.

Dans la grande majorité des cas, ils sont nés à un endroit, et c’est là qu’ils passent leur vie. Ils ne connaissent pas la vie dans d’autres pays et choisissent de rester dans leur zone de confort.

En effet, ils vont à l’école dans le même pays et ils travaillent là où ils ont vécu.

Ils travaillent dans le pays où ils ont toujours vécu. Ceux qui vivent dans des économies pauvres choisissent de s’installer à l’étranger et de tout recommencer, ils y trouveront donc un emploi.

Aussi, la plupart des gens gèrent tous leurs comptes bancaires dans le même pays.

Concernant l’achat d’un bien immobilier, c’est pareil. Ils seront détenus exclusivement dans le pays où ils ont passé la majeure partie de leur vie, sans aucune perspective.

Enfin, la plupart des gens n’auront qu’un seul passeport dans leur vie. Certains n’en ont pas du tout. Le passeport est facultatif dans la plupart des pays – vous n’en avez pas besoin si vous ne voyagez pas à l’étranger. Il n’est donc pas surprenant que de nombreuses personnes ne quittent jamais leur pays.

Le danger de cette situation

Se trouver dans cette situation est extrêmement absurde, et la plupart des gens font ce qu’ils voient autour d’eux. La vie est ainsi faite, et les gens n’ont aucune formation mentale pour voir les choses plus loin. D’un autre côté, un investisseur professionnel ne verra qu’une chose : l’individu moyen a tous ses œufs dans un seul panier – son pays.

Peu importe la quantité d’argent que vous possédez, il s’agit de votre patrimoine personnel. Il est stocké en un seul endroit, ce qui vous rend vulnérable à toutes sortes de problèmes. Les questions politiques peuvent tout gâcher en quelques jours. L’agitation sociale et économique, les nouvelles lois, la surveillance et d’autres problèmes peuvent vous affecter immédiatement.

L’individu moyen n’a pas de plan de secours. C’est à ce moment-là que le drapeau nomade entre en jeu et élimine tous ces risques en offrant une diversification internationale. Cela demande du temps et du travail, mais au moins vous ne dépendez plus d’un seul gouvernement.

Votre gouvernement contrôle tout et gagne toujours contre vous. Le gouvernement vous dit où envoyer vos enfants à l’école, prélève des impôts qui coûtent plus cher que vos revenus, etc. On vous dit où investir, et la liste peut continuer. Cette situation ne vous permettra pas d’économiser de l’argent ou de devenir millionnaire.

Au contraire, le gouvernement a un contrôle total sur vous et se joue de vous comme d’une marionnette. C’est pourquoi la plupart des gens ne font jamais l’expérience de la liberté réelle. Si vous voulez être comme ça, très bien – après tout, c’est votre choix personnel. Mais la plupart des gens préfèrent aspirer à mieux.

Le concept des drapeaux nomades

Le concept de drapeau nomade est une idée pour vous isoler des abus gouvernementaux habillés de lois et de règlements. C’est aussi la clé pour protéger votre argent et votre avenir contre toute forme d’instabilité. Chacun le fait différemment, mais le concept est le même.

Lorsque le concept est apparu, il n’y avait que cinq drapeaux. Avec le temps, ils ont un peu changé – comme le monde a aussi changé. Au départ, chacun espérait devenir James Bond, sirotant du champagne sur un yacht dans les Caraïbes avec un sac rempli d’argent et de passeports.

C’était peut-être le cas il y a quelques décennies, mais les choses ont un peu changé ces derniers temps.

En ce qui concerne le nombre de pays à choisir, vous êtes libre de faire ce qui vous convient. Deux ou trois pays peuvent suffire pour beaucoup de gens – vous pouvez profiter d’un peu de liberté.

Mythes associés à la théorie des drapeaux


L’idée de James Bond est de loin la plus populaire. Elle pourrait effectivement devenir une réalité, mais cela dépend de plusieurs facteurs. Il y a fort à parier que moins vous êtes connu, plus c’est facile – une célébrité sera toujours la cible de la presse.

Un autre mythe courant est lié à votre fiscalité. La plupart des gens supposent que quitter leur pays d’origine signifie qu’ils sont exonérés d’impôts. Ils ont toujours la citoyenneté, mais ils vivent ailleurs. Ce n’est cependant pas toujours le cas.

Dans certains pays, cela fonctionne. Vous n’avez pas de revenu là-bas, donc personne ne s’en soucie. Dans d’autres, les choses sont différentes. En fait, cela peut être assez difficile. Prenez les États-Unis, par exemple. Vos revenus sont imposés, quel que soit votre lieu de résidence ou l’endroit d’où ils proviennent.

La situation est similaire en Allemagne : l’exonération d’impôt dépend de la durée de votre séjour à l’étranger. C’est le facteur principal. En gros, vous devez couper tous les liens. Même si personne ne le sait, le fait d’avoir une deuxième clé de la maison de vos parents peut signifier que vous êtes résident.

Quelque soit l’endroit où vous vivez, vous devez vérifier les lois et vous assurer que vous faites les choses correctement.

Comment appliquer la théorie des drapeaux


En théorie, cela demande du temps et de la patience. Vous ferez des erreurs, en tirerez des leçons et éviterez de les répéter. Si vous avez les moyens financiers, vous pouvez faire appel à un service professionnel, comme des avocats ou des comptables, pour vous aider. En fin de compte, vous voulez une nouvelle vie propre, plutôt que des pénalités plus tard.

La première étape consiste à quitter votre pays d’origine. Vous devrez devenir un non-résident – faites-le officiellement, quelles que soient les règles locales. Partir juste comme ça peut ne pas compter dans tous les pays.

Deuxièmement, trouvez une résidence légale dans un pays qui n’impose pas les revenus d’origine étrangère. Il en existe un certain nombre.

Troisièmement, choisissez un pays à fiscalité territoriale pour créer une entreprise. Votre société offshore doit être enregistrée dans un pays qui soutient les entreprises et les sociétés en réduisant les impôts au minimum. Là encore, il existe de nombreuses bonnes options.

En fonction des actifs que vous possédez, vous devrez les transférer à l’étranger. L’argent, par exemple, est relativement facile à déplacer.

Enfin, commencez à voyager. Recherchez les pays fiscalement avantageux et recherchez un équilibre entre un coût de la vie faible et une qualité de vie élevée. En gros, vous voulez en avoir pour votre argent.

Pays qui méritent une certaine attention pour votre entreprise de drapeau nomade

Chaque pays a ses propres lois. Le problème est que ces lois changent régulièrement. Même si vous parvenez à trouver le scénario idéal, vous pourriez être surpris par la rapidité avec laquelle les lois changent. Certains pays sont parfaits aujourd’hui et pourraient poser un réel problème demain.

Par exemple, les Îles Caïmans, les Bahamas, les Îles Vierges britanniques, Monaco et le Belize font partie des choix les plus populaires pour ceux qui recherchent une absence d’impôt sur le revenu.

Certains pays ont des lois de faible imposition. Parfois, ils peuvent être meilleurs que les pays sans impôt car ils sont mieux établis et ont des économies plus stables. Prenez le Costa Rica, la Géorgie, le Guatemala ou le Nicaragua, pour n’en citer que quelques-uns.

Les pays où la fiscalité est laxiste sont également très attrayants. Il s’agit d’une catégorie unique car vous contournez la loi. En fait, il s’agissait d’un choix courant avant l’introduction des visas de nomade numérique, et cela ne dérangeait pas grand monde.

Un tel pays vous permet de vivre sur place – pas de façon permanente, mais assez souvent – en utilisant des visas touristiques. Vous pouvez renouveler votre visa simplement en quittant le pays. En gros, vous pouvez y vivre pendant des années en quittant le pays de temps en temps.

Vous êtes un touriste, donc personne ne vous fera payer de taxes. D’un point de vue technique, vous ne devriez pas travailler dans ces pays. Mais comme vous travaillez en ligne, qui va le savoir ? Et surtout, qui va s’en soucier ?

Vous apportez de l’argent dans ces pays, les autorités apprécieront donc plutôt cela.

En outre, vous n’avez besoin que d’un ordinateur portable et d’une connexion Internet.

Si cette idée vous séduit, essayez le Vietnam, la Thaïlande ou l’Indonésie.

Conclusion

En fin de compte, la théorie des drapeaux n’est pas nouvelle du tout.

Elle a toujours attiré l’attention d’une manière ou d’une autre, sans que personne sache réellement que tout fait partie d’un plan plus sophistiqué. Tout le monde essaie de trouver des solutions aux problèmes des temps modernes, et ce vieux concept a survécu.

Bien qu’il nécessite beaucoup de travail, il en vaut totalement la peine. En outre, il fonctionnera toujours, tant que les pays maintiendront des règles et des lois différentes. Jusqu’au jour où le monde entier sera soumis à une seule loi ou à un seul dirigeant, les investisseurs prolifiques essaieront toujours de réduire leur dépendance vis-à-vis des gouvernements locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.